Hiroatsu Nohara et Claude Paraponaris dans le numéro spécial n°9, mai 2020 de la revue Finance Contrôle Stratégie

Economistes au LEST, ils publient « La régulation dynamique des dispositifs et des situations de gestion des connaissances au cœur de l’innovation des firmes multinationales » dans ce numéro spécial " Innovations, Espaces et Territoires ".

Résumé

Cette publication est constituée par deux travaux de longue durée : une conduite d’enquête démarrée à la fin des années 1990 au sein de deux firmes multinationales (américaine et japonaise) et la mise au point d’une méthode d’analyse mixte des dispositifs de contrôle et des espaces d’autonomie au sein des organisations internationales de Recherche & Développement. Sur le plan factuel, cette méthode permet de rendre compte des risques intrinsèques de dispersion cognitive et d’envisager des moyens de régulation. Cette étude empirique a été réalisée par immersion au sein de différentes filiales durant plus de dix années. La durée de l’analyse empirique a également été celle de l’élaboration conceptuelle. Le plus souvent, les questions de dynamique cognitive sont traitées en termes de circulation des connaissances. Estimant cette approche insuffisante, nous proposons une approche en termes de cognition située (Suchman) et d’activité (Bakhtine, Clot) afin de préciser les fonctions respectives des dispositifs et des situations de gestion des connaissances. Nous montrons que les dispositifs sont des instruments de gouvernement alors que les situations sont des espaces d’autonomie et d’incertitude. Puis nous livrons une étude détaillée des pratiques qui conjuguent dispositifs et situations au sein des deux firmes multinationales. L’article sur le site de la revue

- L’article sur le site de la revue

Article Samedi 02 mai 2020

Auteur

Dans Finance, Contrôle, Stratégie
Édition OpenEdition Journals

La R&D globalisée des firmes multinationales comporte un risque intrinsèque de dispersion cognitive et stratégique. Fort souvent, ce problème est analysé au travers des difficultés à faire circuler les connaissances dans les organisations. Estimant cette approche insuffisante, nous proposons une approche en termes de cognition située. La firme multinationale est alors définie comme une organisation qui met en place des dispositifs de partage des connaissances. En complément, des situations de gestion des connaissances prennent place en fonction des comportements des acteurs qui cherchent à résoudre des problèmes de coordination. Nous montrons que les dispositifs sont des instruments de gouvernement alors que les situations sont des espaces d’autonomie et d’incertitude. Cette approche est illustrée par la comparaison de deux firmes multinationales implantées en France. Ces deux cas permettent d’illustrer la réalisation d’une régulation dynamique entre dispositifs et situations de gestion des connaissances.

  • Article dans une revue
    Virginie Jacquier-Roux, Hiroatsu Nohara, Claude Paraponaris. La régulation dynamique des dispositifs et des situations de gestion des connaissances au coeur de l’innovation des firmes multinationales. Finance, Contrôle, Stratégie, 2020
    1 mai 2020 - [halshs-02615294]