Thèse de Roquiato Goncalves Guerra

ED355 Espaces Cultures Sociétés

La mise en œuvre du gender mainstreaming au sein d’une collectivité territoriale. La transversalité du genre dans les politiques publiques métropolitaines

par Roquiato Goncalves Guerra

Sous la direction de Corine Eyraud LEST - AMU

En cours  -

Résumé

La loi du 4 août 2014 pour l’égalité réelle établit des nouvelles dispositions visant à réaliser l’objectif constitutionnel d’égalité entre les femmes et les hommes et instaure que l’État, les collectivités territoriales et leurs établissements publics doivent mettre en œuvre une politique pour l’égalité entre les sexes selon une approche intégrée, voire le gender mainstreaming. Il s’agit d’intégrer la perspective de l’égalité femmes-hommes dans tous les domaines de compétence et à tous les niveaux par les acteurs et actrices en charge de la conception, mise en œuvre et évaluation des politiques publiques. Cette nouvelle méthode d’action publique visant un changement de culture des organisations, suppose l’implication de tou-te-s les acteurs-actrices des politiques publiques, indépendamment de leur proximité au prisme féministe, ce qui amène à interroger la faisabilité d’une telle démarche.

La Métropole Aix-Marseille Provence, créée en 2016, s’appuie sur différents instruments d’action publique pour décliner l’approche intégrée, transversale et systémique de l’égalité entre les sexes : les dispositions légales, la charte européenne pour l’égalité entre les femmes et les hommes dans la vie locale et son guide méthodologique et le label AFNOR égalité femmes-hommes.

Ce projet de thèse vise à étudier deux processus observés ces dernières années : l’intégration du genre comme nouvelle catégorie d’analyse et mise en œuvre des politiques publiques et la reconfiguration de l’action publique (notamment les phénomènes de décentralisation, la désectorisation, l’instrumentation et le gouvernement par les indicateurs).