TSI Europe FP7

The impact of the third sector on socio-economic development in Europe

Axe 3 Europe janvier 2014 - décembre 2016

En cette période de crise économique et sociale et de pressions importantes sur les budgets publics, l’intérêt pour le tiers secteur est renforcé, non pas en tant qu’alternative à l’action publique mais en tant que partenaire à part entière dans la volonté de promouvoir le développement économique, une citoyenneté active et la cohésion sociale en Europe. Le tiers secteur offre des ressources uniques, renouvelables et durables pour résoudre des problèmes économiques et sociaux et renforcer la démocratie et l’engagement citoyen en Europe.

Pour tirer le maximum de bénéfices de ces ressources, il est nécessaire de mieux comprendre ce qu’est le tiers secteur, sa composition, son ampleur, sa taille, ses impacts existants et potentiels et d’identifier les barrières qui limitent sa contribution au bien-être collectif.

Le projet TSI rassemble plus de 30 chercheurs de 10 universités et instituts de recherche européens et se centre sur 9 pays européens (cf. ci-dessous). Ce projet implique également une centaine de parties prenantes, représentants des différentes familles ou réseaux qui composent le tiers secteur tout au long du processus du projet.

Ce projet est découpé en 4 parties : conceptualisation, mesure quantitative, identification des impacts économiques, sociaux, environnementaux et identification des barrières qui freinent son développement.

Objectif général :

L’objectif principal du projet est de produire de la connaissance qui va permettre d’améliorer la visibilité du tiers secteur et sa contribution au développement socio-économique en Europe.

TSI a pour but de :

  • clarifier le concept de tiers secteur dans ses différentes acceptions en Europe
  • identifier les composantes principales de ce secteur (taille, type de structure, composition, ressources, évolutions)
  • identifier les impacts du tiers secteur en termes de développement économique européen, d’innovation, de bien-être des citoyens, d’engagement civique et de développement des ressources humaines
  • développer des outils statistiques de mesure des contributions du tiers secteur
  • identifier des barrières internes et externes au développement du tiers secteur et proposer des pistes pour les dépasser
  • créer un partenariat entre la communauté scientifique des chercheurs et les acteurs de terrain européens

Une recherche comparative

Les pays associés à ce projet ont été choisis de manière à  comparer les différents « blocs » de régions au sein de l’Union européenne, au sein desquels le tiers secteur diffère clairement du point de vue de sa taille, de sa structuration et de ses caractéristiques.

  • La Croatie et la Pologne, fortement marqués par la période communiste et avec un tiers secteur encore limité ;
  • L’Autriche, l’Allemagne, la France et les Pays-Bas, caractérisés par des tiers secteurs étroitement liés aux Etats-Providence ;
  • La Norvège, représentant la Scandinavie, région dans laquelle le tiers secteur s’est moins développé pour fournir des services sociaux et de santé que pour favoriser l’engagement citoyen et volontaire ;
  • L’Espagne et l’Italie, qui se caractérisent par le poids de l’économie sociale au sein du tiers secteur ;
  • Le Royaume-Uni, qui relève d’un modèle libéral basé sur une importante activité charitable.

Un engagement des parties prenantes tout au long du projet

Ce projet vise à construire un partenariat entre la communauté de recherche et les professionnels du tiers secteur afin que la connaissance produite demeure ancrée dans la réalité et bénéficie du soutien des parties prenantes-clés du tiers secteur dans le but de sensibiliser les pouvoirs publics et les principaux leaders du secteur.
Participent à ce projet plusieurs organisations du tiers secteur et réseaux nationaux venant de 10 pays différents ainsi que des organisations et des réseaux européens.
Une telle approche participative ou intégrée permet :

  • de partager les informations sur les objectifs et les résultats du projet
  • d’intégrer l’expertise et l’expérience des acteurs de terrain dans le processus de recherche du projet
  • d’obtenir le soutien des acteurs de terrain dans la volonté d’améliorer la mesure du tiers secteur et de son impact dans les pays membres du projet
  • de construire une culture de la mesure du tiers secteur en Europe
  • d’améliorer la connaissance de l’impact et du potentiel du tiers secteur en tant que rôle moteur pour l’Europe sociale.

Liste des partenaires de TSI

Financement : Commission européenne, DG Recherche dans le cadre du 7ème programme cadre (FP7).
Durée : 36 mois (2014- 2016)
Coordinateur du projet : Bernard Enjolras, Institutt for samfunnsforking, Oslo, Norvège

Consulter le site internet du projet

Équipe

Référent

Institution

Partenaire