La main pense

La main pense, en hommage à Jean-Pierre Poitou

Axe 3 Journée d'études

Coordination

Disparu en 2017, Jean-Pierre Poitou était un pionnier de la recherche en  anthropologie des connaissances, titre de la revue qu’il avait contribué à fonder en 2007.

« Jean-Pierre Poitou était un homme discret mais il savait affirmer des idées originales et les défendre avec force (…) Jean-Pierre défendait l’idée d’une analyse matérielle des connaissances, une analyse empirique des pratiques, qui porte son attention au geste technique, aux lieux de production de connaissance comme les bureaux d’études et aux processus cognitifs, eux-mêmes entendus comme une activité sociale et définie dans et avec le social et non comme une activité individuelle purement mentale et déconnectée des contraintes matérielles et sociales. Sa réflexion, d’une grande originalité, s’appuyait sur l’analyse des techniques et des savoir-faire nécessaires pour la faire fonctionner. »

Cette journée aura pour but à la fois de retracer son parcours intellectuel ; de prendre la mesure de ses apports scientifiques au travers des travaux conduits en anthropologie, en sociologie, en psychologie, et en ergonomie par les chercheurs qui s’intéressent aux sciences et aux techniques et à leurs dimensions socio-historiques ;  ou encore de dialoguer avec ses recherches et ses interventions en entreprise à partir d’autres perspectives théoriques.

Inscriptions à la journée : auprès de jocelyne.martiniere-tesson@univ-amu.fr

1 Rigas Arvanitis, « Créer la revue : un geste anthropologique. En hommage à Jean-Pierre Poitou », Anthropologie des connaissances, 11-02-2017, Pages 1-4

Séances passées pour La main pense

Institution

Organisateur