Thèse de Alesandra Tatić

ED355 Espaces Cultures Sociétés

Les femmes migrantes en circulation transnationale en tant que porteuses du vécu des droits humains - Une ethnographie multi-situé entre la Bosnie, l’Italie et la France

par Alesandra Tatić

Sous la direction de Delphine Mercier LEST - CNRS

En cours  -

Résumé

Le projet de thèse proposé a pour l’objet l’étude des significations personnelles qui émergent dans la circulation globale de l’idée des droits humains parmi les femmes migrantes en Bosnie, en Italie et en France. Lors des trois étapes de 6 mois d’observation participante dans les centres d’hébergement des pays respectifs, il sera question d’employer une approche « par le bas » afin de comprendre les expériences immédiates des femmes en migration. Il s’agit d’interroger la catégorie des droits humains, ainsi que celles de migrant et réfugié, en pratique, d’essayer de comprendre de quelles façons ils sont vécus par les femmes dans la zone de frontière ainsi que dans les zones du premier accueil et installation. Ce projet reconstruira les traces des changements que ce soit dans la société de départ comme dans la société de transit et d’accueil momentané. Le focus ne sera donc pas sur l’étude de l’idée objective des droits humains, mais sur la façon dont les individus en parlent dans la diversité de leurs contextes socio-historiques.

Circulation, itinérance, droits humains, mondialisation, femmes migrantes, transnationalisme, ethnographie multi-située, Bosnie, Italie, France