Simon Le Roulley

Docteur - Université Caen Normandie
Sociologie
CV_S_LE_ROULLEY_09_2020.pdf1.11 Mo

1. Parcours dans l’enseignement superieur

1A. Titres universitaires

2019 Doctorat de sociologie de l’université de Caen -Normandie (mention très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité).

Titre de la thèse : Institution et destitution du temps social. Socio-anthropologie du temps institué et des contre(-)temps révolutionnaires

Composition du jury :

  • Mme Sylvaine Bulle, Professeure de sociologie à l’université de Paris 7 Diderot (Rapporteure)
  • M. Pascal Nicolas-Le-Strat, Professeur de sociologie à l’université de Paris 8 Saint-Denis (Rapporteur)
  • Mme Geneviève Pruvost, Chargée de Recherche en sociologie  CNRS-EHESS (Examinatrice)
  • M. Michalis Lianos, Professeur de sociologie à l’Université de Rouen (Examinateur)
  • M. Alessandro Stella, Directeur de Recherche CNRS-EHESS (Examinateur)
  • M. Salvador Juan, Professeur de sociologie à l’Université de Caen-Normandie

2013 Master 2 en sociologie « Risque et Vulnérabilités » (mention TB) de l’université de Caen Basse-Normandie. Titre du mémoire : Autonomie et vie quotidienne. Regards sociologiques au prisme du temps.

2012 Master 1 en sociologie (mention TB) de l’université de Caen Basse-Normandie. Titre du mémoire : Misère de la quotidienneté, richesses de la vie quotidienne. Du temps-libre à la libération du temps .

2011 Licence de sociologie de l’université de Caen.

2004 Baccalauréat Sciences et Technologies du Tertiaire obtenu au lycée Malherbe de Caen.

1B. Qualification CNU

Qualifié aux fonctions de MCF dans les sections du CNU :

- 19 : sociologie, démographie

 

2. Expériences professionnelles

Sept. 2015 à Fév. 2019             A.T.E.R au département de sociologie de l’Université de Caen

Sept. 2013 à Aout. 2015           A.T.V. au département de sociologie de l’université de Caen

Jan. 2015 à Aout. 2015            A.T.V. à l’UFR de Psychologie de l’université de Caen

Sept. 2007 à Aout. 2013           Assistant d’éducation au Lycée Malherbe de Caen

Sept. 2004 à Aout 2007           Intérimaire en manutention

 

3. Inscriptions dans le monde de la recherche

 

3A. Organisation de manifestations scientifiques

2018  Co-organisation (Avec Renaud Lariagon) du colloque international Le Droit à Lefebvre, Université de Caen-Normandie

2017  Co-organisation (Isabelle Chambost, Olivier Cléach, Frédéric Moatty, Guillaume Tiffon) du colloque Autogestion et Travail, CNAM.

2017  Co-organisation (avec Christophe Pécout) de la journée d’étude de l’ANR PIND ! « La scène Punk à Caen », Mondeville.

2013-2017      Co-organisaion du séminaire Pratiques et Pensées de l’Émancipation, Université de Caen-Normandie.

2016  Membre du comité d’organisation du Colloque Claude Lefort, Université de Caen-Normandie/IMEC.

2016  Co-organisation (avec Irène-Lucile Hertzog, Clément Poutot et Pauline Seiller) de la journée d’études « Les mondes du travail : aliénations, dominations, exploitations », Université de Caen-Normandie.

 

3B. Participation à des Comités scientifiques

2020  Colloque international « Henri Lefebvre y la producción del espacio: entramados de resistencia al capitalismo», Montevideo, Uruguay.

2018  Colloque international « Le Droit à Lefebvre » Université de Caen.

2017- Collection Anamnèse aux éditions du Bord de l’Eau.

2014-2016      Revue Anamnèse

 

3C. Participation à des réseaux thématiques et des programmes de recherche

2018 -            Membre du Red Internacional de Estudios sobre la Producción del Espacio

2016- Membre du programme ANR Pind ! la scène punk en France.

2014- Membre du GURVITCH (Groupe de recherche sur les valeurs et l’idéologie de la technocratie : classe hégémonique ?)

2013- Membre du RT 25 Travail, Formation, Emploi, de l’Association Française de Sociologie.

2012-2018.     Membre du séminaire pratiques et pensées de l’émancipation

 

3D. Responsabilités en tant qu’élu

2013-2015      Représentant élu des doctorants au conseil de L’Ecole Doctorale HSRT 556.

 

3E. Activités de vulgarisation de la culture scientifique

2018 Interviewé par Libération : « Le pogo en plein sursaut », par Kerill McCloskey

2018 Interviewé pour Les Inrockuptibles : « Entre pressions policières et entraves administratives, les chercheurs en sciences sociales peuvent-ils encore enquêter sur le terrain ? » par Léa Casagrande

2017 « Design, Révolution Urbaine et Critique de la Vie Quotidienne », Cycle de Conférences Design et Société, École Supérieure d’Arts et Médias, Caen, 5 Avril 2017.

2017 « Renouvellement des pratiques de résistances des précaires de l’Éducation Nationale », Stage syndical à destination des AVS Sud Éducation 14, Décembre 2017.

2017 « Retour sur l’Open Bidouille Camp », Open Bidouille Camp, Bordeaux, 8 Octobre 2017

2017 « Comment fabriquer la ville de demain ? Retour sur l’histoire sociale de la production de l’espace », Open Bidouille Camp, Bordeaux, 7 Octobre 2017

2016 « les collectifs de précaires dans les établissements d’enseignement secondaire », Stage syndical Sud Éducation à destination des AVS, lycée Jules Verne, Mondeville, 22 avril 2016

2016 « la précarité dans l’ESR », Stage fédéral national sur la précarité – Sud Éducation, 9 et 10 mai 2016

2016 « L’histoire du temps social, le rapport au temps de travail », Colloque de Droit Social « La Valorisation du Temps », Conférence annuelle du barreau de Caen, Mémorial de Caen, 9 décembre 2016.

2014 « Le temps de travail : une valeur en voie de disparition ? », Cycle de conférences à destination des classes préparatoires au concours de l'IEP, Lycée Malherbe à Caen

 

4. Domaines de recherche investis

 

4A. Mots clés décrivant mes activités de recherche

Objets : Sociologie du travail, Anthropologie de la vie quotidienne, Sociologie des mouvements sociaux, Sociologie urbaine.

Processus : Résistances de précaires, Nouvelles formes d’exploitation, Autonomie et autogestion, production et appropriation de l’espace.

Méthodes : Observations, Entretiens, Descriptions, Observation-participante.

Terrains : France, Espaces urbains, Grand Ouest.

 

4B. Présentation synthétique de mes centres d’intérêts scientifiques

Mon activité de recherche s’inscrit dans le domaine des sciences sociales, et plus spécifiquement dans le champ de l’anthropologie de la vie quotidienne, de la sociologie urbaine et de la socioanthropologie des groupes contestataires. Je m’attache en effet à analyser les recompositions en cours dans les métropoles et les impacts sur l’organisation de la vie quotidienne afin d’étudier les nouvelles formes d’aliénation, mais également les expérimentations favorables à l’émancipation. En cela, l’étude contextualisée de la vie quotidienne permet d’appréhender la façon dont jaillissent des résistances dans des contextes de restructuration des villes.

Je m’intéresse en cela à l’émergence de collectifs informels qui agissent sur le terrain du quotidien et sur la dimension affective qui structure ces expériences. Mes recherches investissent systématiquement une contextualisation permettant de comprendre la dynamique institutionnelle qui explique les formes de domination, couplée à une démarche d’enquête empirique permettant de saisir les dynamiques de subjectivation favorisant l’organisation collective.

 

4C. Méthodes et techniques mobilisées dans mes recherches

Si mes premières enquêtes en sociologie du travail ont été mené à l’aide de grilles d’entretiens semi-directifs et d’observation in situ, j’ai par la suite été conduit à interroger la collecte et a restitution des données en travaillant auprès d’acteurs et d’actrices fortement surveillés par la Police. Dans le cadre de la thèse, j’ai augmenté ma pratique des techniques d’enquêtes à des observations longitudinales équipées de carnets de description des espaces, des situations et de restitution de discussions informelles. La mise en place d’entretiens collectifs m’a également permis d’éviter parfois la personnalisation du discours dans la phase de restitution, mais également de pointer les écarts entre les discours individuels sur le collectif, et les discours des collectifs. J’ai aussi utilisé des grilles d’emploi du temps et des cartes mentales qui, par la suite, servaient de levier dans les entretiens à la manière des « tests projectifs » utilisés en psychologie. Enfin, la démarche socio-historique structure systématiquement mes recherches afin d’étudier la production institutionnelle des terrains enquêtés.

 

4D. Compétences techniques en matière de logiciels de traitement de l’information

  • Bureautique (Suite Office)
  • Archivage : Bokeh, Koha
  • PAO (Photoshop, In Design, QuarkxPress, Gimp, Scribus)
  • Antidote
  • Zotero