Thèse de Alicia Jacquot

ED355 Espaces Cultures Sociétés

Les ateliers relais, sociologie d'un partenariat entre éducation populaire et Education Nationale

par Alicia Jacquot

Sous la direction de Eric Verdier LEST - CNRS & Thierry Berthet LEST - CNRS

En cours  -

Résumé

Cette thèse s’attache à analyser les rapports sociaux qu’entretiennent l’Education Nationale et le mouvement de l’éducation populaire dans un dispositif de lutte contre le décrochage scolaire dénommé atelier relais, à travers plusieurs niveaux d’analyse, recouvrant les quatre parties de ce manuscrit.

Dans la première partie, nous élaborons le cadrage théorique et méthodologique de ce travail de recherche. En prenant le parti de réaliser un travail dynamique grâce à une approche éliasienne des phénomènes sociaux. Mais également de mobiliser plusieurs outils conceptuels tout au long de l’analyse. Cette thèse se développe donc à trois niveaux : macro, méso et microsociologique.

La deuxième partie concerne la sociohistoire de l’Education Nationale, depuis la troisième République et celle de l’éducation populaire depuis ses origines « officielles ». Ce travail nous permet de mettre au jour les similitudes et les divergences de ces deux mondes tout au long de leur histoire. Nous nous appuyons également sur l’évolution des politiques publiques qui leur sont liées pour comprendre la naissance du concept de décrochage scolaire, de sa prise en charge et ainsi, la création des ateliers relais et du partenariat entre ces deux mondes sociaux.

La troisième partie analyse, d’un point de vue mésociologique et à travers le concept de territoires, la manière dont le partenariat entre ces deux mondes s’inscrit dans des réalités locales et ce que cela fait au travail des acteurs tels que les responsables associatifs, les chefs d’établissement et les Inspecteurs de l’Education Nationale chargés de l’Information et de l’Orientation (IEN IO), responsables des ateliers relais. Il apparaît également que ce dispositif à fort cadrage national recouvre en fait des configurations différentes lesquelles façonnent les métiers qui lui sont liés.

Enfin, la dernière partie se concentre sur les acteurs opérationnels en interaction directe avec le public accueilli en atelier relais. Nous analysons leur métier, leurs profils sociaux mais également leur travail, prescrit et réel. Tous ces éléments permettent de constater de quelles manières s’agencent les relations entre les différents acteurs et des formes particulières de partenariat. Sont également pris en compte les interventions des acteurs périphériques au travail des acteurs opérationnels tels que les parents et les élèves eux-mêmes.