Thèse de Emeline Cozic

ED355 Espaces Cultures Sociétés

Entreprendre au féminin en migration.

par Emeline Cozic

Sous la direction de Delphine Mercier LEST - CNRS

En cours  -

Financement : Ecole doctorale

Résumé

Stratégies d’ascensions sociales et professionnelles par l’entreprenariat : les femmes immigrées dans la région de Naples (Italie).

Le projet de recherche prend pour objet les stratégies sociales et professionnelles d’ascension sociale de femmes immigrées dans la région de Naples. La stratégie principale de sortie de niches professionnelles (principalement le travail domestique) est l’entreprenariat. Le projet se situe donc à l’intersection des travaux portant sur les migrations et le travail, et sur ceux portant sur la mobilité sociale. Il  doit participer à une définition - déjà amorcée - des classes sociales européennes voire internationales. En effet, les enquêtées sont à la fois diplômées du supérieur et travailleuses domestiques. Ce « paradoxe », pourtant fréquent dans le cas des migrations Sud-Nord et Est-Ouest, doit donner lieu à un questionnement sur les définitions des classes sociales aux niveaux nationaux et internationaux, en prenant en compte l’intersection du genre, de l’origine, de la classe des enquêtées. Cela doit permettre de les resituer dans plusieurs espaces et contextes : le contexte national italien, les contextes nationaux de leurs pays d’origine, les contextes des lieux où elles se déplacent pour leurs différents projets entrepreneuriaux, et un contexte global où les imaginaires de Nord et Sud se recomposent. Il s’agira d’étudier l’entreprenariat à la fois comme opportunité économique et juridique, mais aussi en tant qu’éthos participant aux définitions identitaires.

The research project aims to study the different social and career strategies of migrant women for an upward social mobility in the region of Naples. The main strategy to avoid the occupational niche of domestic labor is entrepreneurship.  The project is at the intersection of migration, labor studies and upward social mobility studies. It should participate in defining European and International social classes. The interviewees hold graduate degrees and are at the same time domestic workers. This “paradox”, though very common in cases of South-North and East-West migrations, should lead to question the definitions of social classes in different contexts and spaces: the Italian context ; the contexts of their countries of origin ; the places they visit for their entrepreneurial projects ; and the global context where concepts of North and South are recomposed. Entrepreneurship will be studied as an economical and legal opportunity as well as an ethos participating in the definition of identities.


Mots-clés :
Migrations – Travail – Femmes Migrantes – Ascension sociale – Mobilité sociale – Entreprenariat – Naples - Intersectionalité