Thèse de Léa Rodriguez

ED355 Espaces Cultures Sociétés

Sortir de la bulle. Penser les conditions sociales de l’autisme

par Léa Rodriguez

Sous la direction de Philippe Vitale LEST - AMU

En cours  -

Résumé

Ce travail s'intéresse aux processus de socialisation afin de comprendre dans quelle mesure la somatisation du social intervient dans un trouble définit comme neurobiologique, psychique (Darmon, 2021). Sans opposer les approches, on pourra questionner les rapports entre le biologique et le social. On fera l’hypothèse que l’expression clinique des troubles autistiques et de leur sévérité est corrélée aux situations sociales des individus et que cela varie en fonction de leur genre et de leur classe sociale. Le paradigme dispositionnaliste (Lahire, 2013) dans lequel ce travail est inscrit permet de penser les personnes autistes non pas à l’extérieur du système (comme différentes par essence, voire déviantes), mais à l’intérieur d’un monde social qui produit et reproduit des rapports de force, et des rapports de sens, plus ou moins favorables à leur dite inclusion. Cette analyse se fera en prenant en compte l’impact du genre et de la condition autistique des enquêtées. D’ailleurs, des études sociologiques ont déjà mis en évidence l’importance de l’entourage pour l’estime de soi et les capacités des personnes autistes (Chamak, 2005). 

 

Mots-clés

Genre, handicap, autisme, intrication des rapports sociaux, socialisation