Portrait nouvelle chercheuse contractuelle au LEST : Giorgia Trasciani

Giorgia Trasciani est économiste, elle rejoint le LEST ce 1er juin dans le cadre du projet européen INTERREG + Resilient et du projet financé par l’IFMA « L’hybridité des ressources au regard de la crise sanitaire ».

Ses travaux de recherche portent sur l’évolution de l’économie sociale et solidaire (ESS) et ses relations avec les pouvoirs publics, et se caractérisent par une approche institutionnelle, et multi-niveaux. Cette démarche permet de bien comprendre l’environnement institutionnel et économique dans lequel les organisations sont encastrées aux niveaux international et national ; d’approfondir à la fois les caractéristiques du secteur d’activité mais aussi du territoire dans lequel sont implantées les organisations, aussi bien que la nature des interactions entre les différents acteurs ; et enfin, de comprendre les dynamiques internes aux organisations et leurs capacités de réponse stratégiques aux pressions institutionnelles.

Diplômée d’un doctorat en sciences économiques, Giorgia a réalisé sa thèse en co-tutelle entre la France (AMU) et l’Italie (Università di Napoli L’Orientale). Ce travail, intitulé “La relation entre les autorités publiques et les organisations du tiers secteur dans les États providence en mutation : Le cas des services d'accueil des demandeurs d'asile en France et en Italie” a comme objectif d'analyser l'évolution des organisations du tiers secteur impliqués dans le secteur de l’accueil de demandeurs d’asile.

À partir de juin 2021, elle est chercheuse postdoctorale au LEST, dans le cadre de deux projets. Le premier c’est le projet européen INTERREG + Resilient intitulé “Open ressources méditerranéennes pour l’innovation sociale des organisations socialement responsables”. L’objectif du projet est de développer les partenariats publics-privés et transformer l’intervention publique pour stimuler l’innovation sociale et sa diffusion à l’échelle européenne. Le deuxième projet, intitulé « L’hybridité des ressources au regard de la crise sanitaire », financé par l’IFMA (INSTITUT FRANÇAIS DU MONDE ASSOCIATIF), analyse l’impact de la crise sanitaire sur les modèles socioéconomiques des associations artistiques et culturelles en s’intéressant particulièrement aux formes de résilience et à leur capacité d’innovation. Giorgia participera aux différentes tâches et activités (réunions, rédaction de documents d’avancement, redaction d’articles scientifiques) prévues dans le cadre de ce projet en soutien à l'équipe du LEST.

Giorgia Trasciani

Axe 3 - Territoires, Modèles productifs et formes de régulation Docteure - Aix-Marseille Université
Économie
Voir la page de Giorgia Trasciani