Laura Beton - Athmani

Axe 1 - Dynamiques des modèles d'organisations, dispositifs et action collective Axe 2 - Évolutions des inégalités : parcours, marchés, migrations Docteure - Aix-Marseille Université
Sciences de gestion

Thèse soutenue (le 09/12/2021) :

« A contre-sens : lorsque les individus et les collectifs transgressent en vue de créer et maintenir du sens dans leur travail. Une recherche-action en Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile »

 

Jury :

Sandrine FREMEAUX, Professeure des Universités, Audencia Nantes - Rapportrice

Annie HONDEGHEM, Professeure des Universités, KU Leuven - Rapportrice

Emmanuel ABORD DE CHATILLON, Professeur des Universités, Université Grenoble Alpes - Président du Jury

Robert FOUCHET, Professeur Emérite, Aix-Marseille Université - Directeur

Ariel MENDEZ, Professeure des Universités, Aix-Marseille Université - Co-directrice

 

Résumé :


Notre recherche propose d’étudier en quoi les pratiques transgressives permettent aux professionnels en Centre d’Accueil de Demandeurs d’Asile (CADA) de créer et maintenir du sens dans leur travail. En effet, ces acteurs sont de plus en plus considérés comme des agents des politiques migratoires (Daadouch, 2017), ce qui remet en cause le sens qu’ils accordent à leur travail et qui ne semble pouvoir être retrouvé qu'au prix d'une certaine désobéissance. C'est précisément cette relation que nous étudions dans cette thèse. Le sens dans le travail est une construction sociale qui s’élabore dans l’interaction entre l’individu avec son environnement de travail (Isaksen, 2000). Cependant, il est possible pour les managers de créer des conditions favorables à l’expérience d’un travail significatif (Frémeaux et Michelson, 2017). L’objectif de cette construction de sens, à travers le sensemaking (Weick, 1995), étant la résilience organisationnelle, nous pensons que la transgression, définie comme un écart à la norme reposant sur l’interaction entre une personne et des situations (Pesqueux, 2010), peut en être une nouvelle source. Pour mener à bien ce travail doctoral, nous avons décidé de réaliser une recherche-action (Pasmore et al., 2008). Ce travail nous permet d’observer que les professionnels de l’asile en proie à la perte de sens usent de pratiques transgressives, majoritairement collectives, pour y remédier. La transgression est ainsi appréhendée comme un moyen d’aménager la règle afin de faire correspondre davantage le travail réel aux valeurs des individus et du collectif. Notre thèse permet ainsi d’enrichir la littérature relative à la transgression en mettant en avant sa dimension collective et sa contribution comme croyances et actions lors du processus de sensemaking. Au-delà, notre travail doctoral contribue à mettre en lumière un nouveau terrain d’étude pour les Sciences de Gestion et propose une nouvelle catégorie d’observation directe participante.


Mots clés : Sens dans le travail, perte de sens, sensemaking, transgression, recherche-action, CADA

 

Formations :

  • Doctorat en Sciences de Gestion

2017 - 2021, IMPGT - Aix Marseille Université

  • Master 2 Recherche, Etudes et Conseil en Sciences de Gestion 

2016 - 2017, IMPGT - Aix Marseille Université

  • Master 2 Professionnel, Spécialité Euro-Méditerranéenne et Développement Durable 

2015 - 2016, IMPGT - Aix Marseille Université

  • Maîtrise en Management Public, Spécialité Gestion des Organisations Sanitaires et Sociales

2014 - 2015, IMPGT - Aix Marseille Université

  • Licence Professionnelle, Sciences Sanitaires et Sociales 

2013- 2014, Université Montpellier 3

  • DUT Carrières Sociales, Spécialité Gestion du Développement et de l'Action Humanitaire

2011 – 2013, IUT Michel de Montaigne, Bordeaux 3

 

Publications

    2021

  • Communication
    Laura Beton, Audrey Rivière. La transgression dans le processus de construction de sens en situation de tensions de rôle : le cas d'acteurs organisationnels accompagnant des demandeurs d'asile et réfugiés. AGRH - Association francophone de GRH, Mar 2021, Tours, France
    4 mars 2021 - [hal-03159710]
  • Communication
    Camille Retsin, Laura Beton, Zilacene Dekli. L'engagement au travail en temps de crise sanitaire : quelles pratiques de gestion des ressources humaines (GRH) dans les associations ?. 32ème Congrès de l'AGRH, 2021, Paris, France
    1 janvier 2021 - [hal-03423075]
  • Thèse
    Laura Beton. A contre-sens : lorsque les individus et les collectifs transgressent en vue de créer et maintenir du sens dans leur travail.. Gestion et management. Aix-Marseille Université, 2021. Français. ⟨NNT : ⟩
    9 décembre 2021 - [tel-03481425]
  • 2020

  • Article dans une revue
    Laura Beton, Camille Retsin. À Marseille, bénévoles et salariés racontent le confinement des plus précaires. The Conversation, 2020
    8 avril 2020 - [hal-02540251]
  • Article dans une revue
    Laura Beton, Marius Bertolucci. Dynamique de déconstruction de la compétence collective : Le cas d’une équipe en centre d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA). Revue Française de Gestion, 2020, 5 (290), pp.85-106
    1 janvier 2020 - [hal-03022285]
  • Autre publication
    Thibault Perrin, Laura Beton. Great Place To Work® : le sens peut-il impulser la performance ?. 2020
    1 janvier 2020 - [hal-02934242]
  • 2017

  • Communication
    Laura Beton, Marius Bertolucci. L’identification des pratiques et des compétences professionnelles en Centre d’Accueil pour Demandeurs d’Asile (CADA) : le cas d’un centre Français. Congrès 2017 de l’Institut International des Sciences Administratives (IIAS), 2017, Aix en Provence, France
    1 janvier 2017 - [hal-01934723]
  • 2016

  • Ouvrage
    Laura Beton, Jean-Yves Moisseron, Ouidad Tebbaa. Femmes et climat au Maroc : un nouvel horizon après la COP22. La croisée des Chemins, pp.117, 2016, 9789954105863
    1 janvier 2016 - [hal-01794824]